Image hosted by Photobucket.com

12 novembre 2005

Le cadavre exquis

Olivier a lancé un petit jeu, il commence une histoire, s'arrête en pleine phrase et envoie la suite ailleurs et ainsi de suite. Et cette fois ci le ailleurs c'est moi.

1er épisode - Magellan : ici.

2ème épisode :  Vraiment ?

… me sortir d’un traquenard. Je suis au -Bois Fleuri-, 3ème allée gauche. Dépêche toi ! »

Seulement Magellan il n’avait pas que ça à faire, il avait prévu d’aller chez le coiffeur pour se faire mettre des extensions de bois (il avait du les faire enlever suite à une épidémie de pucerons) et comme il avait une grande fête le week end prochain, il voulait être à son avantage (C'est un animal moderne ET coquet !). Et puis franchement Charlotte, c’est la reine des coups fourrés.
Cependant les élans sont fort sympathiques, et donc il repoussa son rendez vous pour rejoindre sa copine.

crocus__2__bis

Arrivé au Bois Fleuri (3ème allée gauche), quelle ne fut pas sa surprise de trouver …..

La suite ici demain, et c'est pour Miss Lulu, parce qu'elle est drôle. :)

Posté par Aureli à 00:01 - Me, Myself & I - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    drole, c'est beaucoup dire je sens que je vais passer toute la nuit a me demander ce que ce cher elan a bien pu voir... huhuh! merci!

    Posté par miss lulu, le 12 novembre 2005 à 00:38
  • Hé hé. J'ai hâte de lire ça.

    Posté par Aurelie, le 12 novembre 2005 à 02:39
  • l'élan gourmand

    un Kentucky fried chicken qui offrait des épis de maïs grillé en promotion. Il entra et quelle ne fut sa surprise lorsqu'il vit une franco-helvète fraîche et pimpante qui caressait ses chats sous la douche ensoleillée.

    L'élan dit aussi orignal dans le nouveau pays d'adoption de la fille aux chats s'écria: ah ben câlisse! c'est ma blonde, que fais-tu icitte ? T'as pas peur des maringouins astheure?

    Lulu le regarda médusée. mais qui était donc cet élan rabougri qui sortait d'un bois-bandé des îles sous le vent?

    Tabarnak, s'écria-t-elle avec un fort accent bressan, ostie de baptême, tu veux-tu que je te garroche dans rue?

    Et l'élan honteux et confus, jura mais un peu tard qu'il n'irait plus au KFC, mais se commanderait une poutine avec plein de sauce brune berk berk berk avec une Molson.

    Posté par Protolapon, le 12 novembre 2005 à 07:24
  • Ah ah génial !!! trop fort Protolapon )

    Posté par Michel, le 12 novembre 2005 à 07:36
  • j'en ai les larmes aux yeux de rire, petitpatapon lapon!!! merci d'avoir fait mes devoirs pour moi

    Posté par miss lulu, le 12 novembre 2005 à 15:13
  • Bonsoir Aurélie,
    J'aime bien les extensions de bois
    Je viens de penser à qq chose : est-ce possible d'obtenir des extensions de poutres et charpentes ? Cela me ferait une pièce en plus.
    Par ailleurs, l'histoire ne dit pas où habite Charlotte. Au pays des termites ?

    Posté par Florence, le 12 novembre 2005 à 20:26
  • > Protolapon : Mais à quoi tu carbures toi ?

    Genial en tout cas.

    > Florence : Je ne sais pas ou habite Charlotte exactement, mais la suite de l'histoire nous le dira peut être ?

    Posté par Aurelie, le 12 novembre 2005 à 20:53
  • Bonne idée en tout cas, ça fait vivre les blogs

    Posté par John, le 14 novembre 2005 à 16:57
  • Bravo Aurélie! Le 4e chapitre est en ligne chez moi!

    Posté par !Béo!, le 14 novembre 2005 à 18:23
  • Scandale!!!

    Aurélie!!! y a cofidis qui m'envoie de la pub subliminale dans le neuille quand je vais lire ton blog! c'est quoi ce cirque???
    Tu te fais sponsoriser par le cofidis de Louhans??? et où veux-tu que je trouve un cofidis pour assouvir ma faim de cofidage ici dans la toundra arctique!!!

    Posté par Protolapon, le 14 novembre 2005 à 18:47
  • > John : et y a moyen que ca soit rigolo.

    > Beo : Chouette ! j'y file !

    Posté par Aurelie, le 14 novembre 2005 à 18:59
  • Protolapon : Ah le coquin ! Je lui ai dit pourtant à ce cofidis de pas embeter mes copains bloggeur ! Mais que veux tu il en fait qu'à sa tête.

    (J'y peux rien pour la pub, elle est independante de ma volonté)

    Posté par Aurelie, le 14 novembre 2005 à 19:02

Poster un commentaire