Image hosted by Photobucket.com

05 novembre 2004

4 millions de norvégiens et moi et moi et moi.

Le norvégien c'est chiant, ou plutôt les norvégiens sont pénibles, non content d'avoir 2 langues officielles (3 avec la langue sami mais ça c'est encore à part), il faut qu'ils rajoutent autant de dialectes qu'il y a de villes en Norvège, sans rire.

Bon on va commencer par ce qui est officiel : le bokmål et le nynorsk. Moi je parle le bokmål (comme environ 75% des norvégiens), mais le reste parle le nynorsk, c'est 2 langues qui se ressemblent assez pour que les gens se comprennent entre eux, mais assez différentes quand même pour que moi j'ai du mal. Pourquoi 2 langues officielles dans un pays de 4 millions d'habitants ? Bonne question, ça vient naturellement de leur histoire. Ouh je ne sais pas trop dans quoi je me lance là, bon en résumé : il faut savoir que la Norvège a été successivement "propriété" danoise puis suédoise (les danois ont donnés la Norvège à la Suède, sympa), bref la Norvège n'est indépendante que depuis 1905 (d'ailleurs le 17 mai prochain on fête le centenaire, grande fête à venir).

Et donc le Danemark a imposé le danois comme langue administrative en Norvège, mais les norvégiens de la campagne continuaient de parler leurs dialectes locaux. Un jour (dans les années 1800) le linguiste Ivar Aassen prend idée de créer une vraie langue indépendante et nationale norvégienne (par réaction au danois), il parcourt tous le pays pour relever tous les différents dialectes, il cherche toutes les similarités entre eux, et il crée le nynorsk (ou néo-norvégien), c'est donc une langue artificielle, personne ne la parle réellement, mais parle un dialecte plus ou moins similaire, on parle de "variante linguistique".

On a donc le bokmål (ou langue du royaume) dérivée du danois et le nynorsk (langue de la campagne). Ils ont tenté de fusionner les 2 langues, mais en fait ça n'a jamais marché, et aucune langue n'a réussi à supplanter l'autre (même si le bokmål reste largement majoritaire), donc 2 langues officielles.

Mais comme si c'était pas déjà assez compliqué comme ça, en réalité personne ne parle le bokmål et le nynorsk, mais plutôt un bokmål teinté de formes dialectales que l'on retrouve en nynorsk, quand au nynorsk, c'est un langue écrite mais oralement les gens parlent leurs dialectes locaux. Il existent autant de version du nynorsk que d'habitants. Ça vient des distances géographiques entre les villes, la Norvège c'est un grand pays peu peuplé, donc avant les villages étaient très séparés des autres (en plus séparés par des montagnes), donc ils ont tous développé leurs propres langues. Ça n'a l'air de rien, mais il y a de sacrée différences linguistique, en plus d'un problème d'accent, le vocabulaire change énormément suivant la région ou l'on se trouve, pour l'exemple : j'ai essayé de compter toutes les versions de "je" en norvégien que j'ai rencontré, pour l'instant j'en suis à 6.

Donc en gros, apprendre le norvégien en France c'est bien gentil, mais quand on arrive en Norvège, personne ne parle la langue qu'on a appris

Tout ça pour vous dire que n'ayant pas déjà assez à me concentrer avec toutes ses versions du norvégien, au travail l'infirmière suédoise me parle en suédois et si jamais je ne comprends pas ...... en italien.

Merci d'avoir lu jusqu'au bout.

Posté par Aureli à 19:57 - Typisk norsk - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    ???

    Wowoww je savais pas que jstai si loin tk jaimerais allé voir sa!
    pis je vien au Quebec j'ai 14 ans

    André lapierre

    Salut

    Posté par André Lapierre, le 03 janvier 2008 à 02:27
  • très très itéressant ! je vais me coucher moins bête ce soir ! Cela doit être en effet frustrant de faire plusieurs années d'étude d'une langue qui finalement ne correspond pas à la réalité du pays...et tu connais l'italien ? LOL

    Posté par globetrotteuse, le 05 novembre 2004 à 20:16
  • Eh non ! Mais elle est persuadée que tous français comprends aisement l'italien, alors en effet je comprends certains mots, mais bon je parle plus norvegien meme suedois qu'italien.
    Si j'avais su qu'il fallait que je parle italien pour vivre en Norvège. Comprends pas pourquoi elle me parle pas plutôt en anglais ???

    Posté par Aurélie, le 05 novembre 2004 à 20:21
  • Chouette article :c))

    Posté par Francois, le 05 novembre 2004 à 22:07
  • Merci Francois, je m'étais engluée dans l'histoire de la Norvège et j'en voyais pas le bout, finalement j'ai resumé. C'est pareil au Quebec ? Vous aussi vous avez des fortes variations linguistiques du français ?

    Posté par Aurélie, le 05 novembre 2004 à 22:51
  • La gloire !

    Aurélie, tu es citée dans un article du Nouvel Observateur de cette semaine en France !

    Posté par ivresseduciel, le 06 novembre 2004 à 07:26
  • Bennnnnnn ! Z'ai pas vu mouah !!!!!!!! OUIN !!! vous croyez que ma librairie a encore un exmplaire ???

    Posté par globetrotteuse, le 06 novembre 2004 à 16:41
  • En librairie je sais pas mais en kiosque oui sans doute. Mais tu sais c'est pas grand chose, une phrase dans un article sur les blogs.

    Posté par Aurélie, le 06 novembre 2004 à 19:50
  • Outch !

    OoOoh moi qui était content de maitriser 2 ou 3 phrases avec ma méthode assimil je vois que je vais en baver une fois sur place...je pars dans 1 semaine, j'ai trop hâte, mais c'est vrai que la langue n'est pas facile facile, heureusement que j'ai fait de l'allemand et que je suis donc habitué aux déclinaisons...

    En tout cas merci pour cet article qui m'a appris pas mal de chose et qui m'a aussi fait beaucoup rire...j'espère qu'à Lilehammer il parle le bokmal...

    Au plaisir de te lire de France

    Alexis

    Posté par Alex, le 09 juin 2008 à 05:20
  • Alexandra

    Salut, je m'appele alexandra j'ai 1' ans et j'essaie d'apprendre le norvégien car je suis passionée par ce pays depuis que je faisdu télémark(c'est très connu là bas. Ou a tu appris la langue et est ce qu'il existe des méthodes efficaces a part bien sur de y aller
    Merci d'avance

    Posté par alex, le 12 juillet 2006 à 16:17
  • Alors oui tu peux prendre des cours en France, ça ne remplace pas des cours sur place mais ca aide déjà pas mal.
    Differentes université le propose.

    Sinon il y a aussi des cours par correspondance ou des methodes mais je suis plus sceptique quant à l'efficacité, il faut être très motivé.
    Ccela dit ça peux t'apprendre les bases déjà.

    Voilà, bonne chance.

    Posté par Aurélie, le 14 juillet 2006 à 22:33
  • J'ai une question!

    Bonjour,

    Très interessant votre article, je me demandais du coup, si les norvégien étaient bien une ethnie (race) à part, ou si il s'agissait en fait d'un peuple danois ou suédois (ou d'un peuple suédois mixé avec des danois), merci! "^^

    Posté par Koara, le 24 février 2013 à 19:28
  • Apprendre le Norvégien en France

    Bonjour à tous.
    Je sais que mon commentaire arrive plusieurs années après la parution de ce "post", mais il aidera peut-être ceux dont une recherche Google les conduirait encore ici.

    En France, ou plus précisément à Lyon, on peut régulièrement participer à des soirées de discussion et d'échanges en tout plein de langues, dont le norvégien... Ca se passe dans un bar / espace culturel international appelé le KoToPo. Ils organisent aussi des cours de langues... en "mille et une" langues. C'est sur la presqu'ile, au pied des pentes de la Croix-Rousse et j'aime bien y aller, pour l'ambiance et les rencontres étonnantes qu'on y fait souvent. J'y ai croisé des Français qui ont vécu en Norvège et des Norvégiens aussi, il y a quelques temps.
    Pour les détails exacts (horaires, programme), allez voir leur site web:
    w w w . k o t o p o . n e t
    J'y avais appris bcp sur la langue, ce que cet article d'Aurelie complète magistralement bien.

    Posté par Marc, le 09 mai 2013 à 11:40
  • A quoi ça ressemble alors le norvégien standard ?

    Il y a un site qui permet d'écouter des expressions en norvégien "standard" (comprendre : parlé à Oslo) : www.loecsen.com/travel/0-fr-67-3-51-cours-gratuit-norvegien.html. A savoir que certaines expressions correctes à l'oral sont en réalité considérées comme grammaticalement fausses d'après les livres de grammaire (par exemple pour l'expression "Je pars dans deux jours").

    Posté par norvegien, le 17 mai 2013 à 09:16

Poster un commentaire